Le FGIF (fonds de garantie à l’initiative des femmes), est, comme son nom l’indique, une aide destinée aux femmes qui se lancent dans la création, la reprise ou le développement d’entreprise. Il a été renommé Garantie Egalité Femmes. Il consiste en une garantie du prêt bancaire. Pour faire simple, si une banque est réticence à prêter à une créatrice d’entreprise, celle-ci pourra se tourner vers la garantie. Le but est de rassurer le banquier sur les capacités de remboursement de la créatrice.

Les conditions pour bénéficier de la Garantie Egalité Femmes (ex FGIF)

La condition sine qua none pour bénéficier de la garantie est que la personne ayant la responsabilité de l’entreprise sur le papier et dans les faits soit une femme. Elle doit être demandeuse d’emploi ou dans une situation de précarité.

Au niveau de l’entreprise, elle doit avoir été créée ou reprise depuis moins de cinq ans. Il n’y a pas de contrainte au niveau du secteur d’activité et de la forme juridique. Bien entendu, pour réaliser un prêt bancaire, mieux vaut ne pas être en auto-entreprise. Compte tenu des investissements que le prêt bancaire couvrira, il n’est peut être pas conseillé non plus d’être en entreprise individuelle. Cette forme ne permet pas de distinguer et de protéger le patrimoine de l’entreprise du patrimoine de l’entrepreneur. Bien entendu, cela ne posera sans doute pas de problèmes au banquier qui pourra, en cas de dettes, puiser dans les fonds personnels de l’entrepreneur.

Les caractéristiques de la Garantie Egalité Femmes (ex FGIF)

Le fond de garantie à l’initiative des femmes (FGIF), récemment renommé, peut garantir les prêts bancaires. La garantie s’effectue à hauteur de 80% maximum du prêt accordé. Son minimum est de 5 000€ et son maximum est de 50 000€. La banque conserve le reste du risque mais elle peut aussi demander à son client de :

  • Se porter caution personnelle ;
  • Nantir un fonds de commerce ou un autre bien incorporel ;
  • Hypothéquer un bien immobilier ;
  • Souscrire à un fonds de garantie géré par la banque.

La durée minimum du prêt doit être supérieure à 2 ans. Il peut servir à financer un investissement et/ou un besoin de trésorerie (financement du stock de départ, décalage entre les premiers décaissements et les premiers encaissements).

Le coût de la garantie s’élève à 2,5% du montant garanti du prêt.

La procédure pour bénéficier de la Garantie Egalité Femmes (ex FGIF)

Afin de bénéficier de cette aide, il suffit de demander le dossier auprès d’un organisme local des réseaux France active. Il faudra ensuite le remettre complété auprès de l’organisme local qui s’occupera de l’aide.

La caution se met en place une fois que :

  • La banque aura transmis le tableau d’amortissement et le contrat du prêt ;
  • La créatrice aura transmis les 2,5% du montant du prêt.

Les avantages de la Garantie Egalité Femmes (ex FGIF)

Garantir un prêt bancaire permet d’avoir plus de chances de l’obtenir. En effet, en cas de prêt considéré comme trop risqué par le banquier, la garantie permet de réduire le risque. C’est le cas par exemple quand les revenus sont faibles durant les premiers mois d’activité ou quand les investissements de départ sont importants.

Le FGIF se substitue alors à la chef d’entreprise. En effet, le banquier peut parfois lui demander une garantie personnelle comme son appartement ou sa maison  l’obligeant ainsi à engager une partie de son patrimoine.

Le FGIF (fond de garantie à l’initiative des femmes)
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *