Création d’entreprise : obtenir un prêt bancaire

Vous souhaitez créer votre entreprise mais vous avez besoin d’un prêt bancaire avant de débuter la création. Prenez tout d’abord votre temps avant de vous lancer. Faites le tour des banques pour les comparer. Préparez ensuite votre rencontre avec le banquier et surtout rédigez un business plan convainquant. N’hésitez pas non plus à réaliser plusieurs prêts : un prêt bancaire classique auprès de la banque plus un prêt d’honneur et éventuellement une garantie. De nombreux organismes en proposent (FGIF, prêt Nacre, BPI-France…). Voici tout ce qu’il faut savoir pour obtenir un prêt bancaire.

Le prêt bancaire quand on créer sa société

L’importance des capitaux propres

Les ressources quand on créer sa société sont de deux ordres : capitaux propres et financements externes, dont prêt bancaire. Sachez d’abord que sans apport personnel, il sera difficile voire quasiment impossible d’avoir un prêt bancaire. En effet, il faut que le projet soit financièrement solide pour convaincre le banquier. Or, sans capitaux propres, la solidité financière du projet sera douteuse.

L’équilibre ressources et besoins à long terme

Le prêt bancaire sert à financer les investissements de l’entreprise, c’est-à-dire ses immobilisations. On dit que les ressources à long terme financent les besoins à long terme. C’est pourquoi, le banquier est en général peu enclin à financer les besoins à court terme au démarrage (stock de départ et besoin en fonds de roulement). Ainsi, la durée du prêt est souvent proportionnelle à la durée d’utilisation des biens, c’est-à-dire à la durée usuelle d’amortissement. Par exemple, le remboursement d’un prêt pour un véhicule va être de 4 à 5 ans, soit la durée d’amortissement.

Les caractéristiques du prêt

En ce qui concerne le montant, les banques financent en général 70% du montant des immobilisations, pas plus.

Toutes les caractéristiques du prêt seront indiqués dans le contrat. Les modalités de remboursement figureront également dans le tableau de remboursement : mensualités, intérêts payés, capital remboursé, capital restant dû…Il existe 3 modalités de remboursement différents :

  • In fine ;
  • Par amortissements constants ;
  • Par annuités constants.

Choisir la bonne banque

Lorsque vous cherchez à obtenir un prêt, rien ne vous empêche de prendre rendez-vous avec plusieurs banques afin de voir les offres proposées. Votre choix dépendra des critères suivants :

N’oubliez pas que la banque qui vous accordera le prêt sera celle qui vous accompagnera au quotidien dans la gestion de votre entreprise.

Pour en savoir plus, consultez notre article choisir une banque quand on créé son entreprise.

Quelques conseils pour obtenir un prêt bancaire lors de la création d’une entreprise

Afin de vous accorder un prêt, la banque vous demandera un business plan. Il lui permettra de juger la rentabilité du projet en examinant la capacité de l’entreprise à rembourser les emprunts, sa trésorerie, son résultat… Aussi il est préférable de bien le préparer et de s’assurer que les éléments que le banquier regardera joueront en votre faveur :

  • Trésorerie positive mois par mois ;
  • Résultat positif et de préférence en augmentation année par année ;
  • Capacité d’autofinancement deux fois supérieur au remboursement des emprunts ;
  • Ratio de solvabilité (endettement net / fonds propres) doit tourner autour de 2.

Le banquier jugera également le porteur du projet en examinant ses compétences, sa motivation ainsi que l’adéquation entre son parcours professionnel et le projet porté.

Enfin, il décidera de vous accorder ou non le prêt en fonction des apports que vous allez mettre dans l’entreprise. En règle générale, il est recommandé que les apports constituent au minimum un tiers du prêt demandé.

La rencontre avec le banquier, un moment clé pour avoir une chance d’obtenir un prêt bancaire

La rencontre avec le banquier est un moment crucial. C’est suite à cet entretien que le banquier prendra sa décision, en concertation avec ses supérieurs. Il est nécessaire de bien préparer le rendez-vous et de connaitre le business plan par cœur. Vous devez pouvoir justifier les informations indiquées, notamment la façon dont vous avez déterminé le chiffre d’affaires prévisionnel.

Pour en savoir plus, consultez notre article rencontrer un banquier pour demander un prêt à la création d’entreprise.



Les aides pour obtenir un prêt bancaire

Vous pouvez cumuler le prêt bancaire avec un prêt d’honneur et une garantie, ce qui pourra faire pencher la balance à votre avantage. En effet, dans ce cas, vous demanderez au banquier une somme moins importante, tout en lui offrant une garantie ou en affichant des fonds propres plus élevés. D’ailleurs, les fonds propres peuvent agir en effet de levier. A chaque euro supplémentaire en fonds propres, le banquier peut être susceptibles d’accorder deux ou trois euros supplémentaires.

Prêt d’honneur

Le prêt d’honneur est un prêt accordé à la personne du créateur et non à la société. Il permet ainsi d’augmenter les fonds propres. De plus, il est souvent accordé à taux très avantageux voire à taux zéro. Son obtention nécessite la constitution d’un dépôt et la présentation devant un jury.

Caution et garantie

Il est possible que le banquier vous demande des garanties afin de vous accorder le prêt. Il a besoin de réduire les risques à prêter de l’argent à l’entreprise. Ces garanties peuvent reposer sur les biens financés et prennent alors la forme d’une hypothèque, d’un nantissement ou d’un gage. Elles peuvent aussi reposer sur des cautions personnelles. Le risque est alors de mettre à mal la responsabilité limitée aux apports des associés. C’est une des principales caractéristiques des sociétés comme l’EURL/SARL, la SAS/SASU… : la responsabilité des associés est limitée aux apports dans l’entreprise. En cas de caution personnelle et de dettes de la société auprès de la banque, l’associé s’étant porté garant peut perdre ses biens personnels.

Certains organismes, y compris les banques, peuvent toutefois se porter garant à la place du créateur. On peut également citer les fonds de garantie et les société de caution mensuelle.

Organismes octroyant des prêts d’honneur ou des garanties

Certains de ces organismes peuvent octroyer des prêts d’honneur et/ou des garanties :

Les solutions alternatives au prêt bancaire

Afin de financer un investissement, il n’y a pas que le prêt bancaire. Le créateur peut en effet se tourner vers la solution du credit-bail. Au lieu d’être le propriétaire du bien, le créateur le loue, avec la possibilité d’en devenir propriétaire à l’issu de la location. C’est la banque, ou l’organisme de crédit-bail qui est propriétaire du bien. Il ne figure donc pas dans le bilan de l’entreprise mais dans les charges dans le compte de résultat (il n’y a donc pas d’amortissements).

Légèrement plus cher que le crédit classique, le crédit bail permet toutefois :

  • D’alléger la structure du bilan puisque les versements n’apparaissent pas en dettes ;
  • De ne pas financer la TVA relative à l’acquisition du bien ;
  • De maintenir la capacité d’investissement et de la consacrer au financement d’autres dépenses (comme le BFR qui est rarement couvert par la banque).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !