Tout savoir sur le livre d’inventaire

Le livre d’inventaire est un document comptable qui recense tous les éléments de l’actif et du passif de l’entreprise. Bonne nouvelle : sa tenue n’est plus obligatoire. Il est néanmoins obligatoire de réaliser un inventaire tous les ans!

Sa tenue est-elle obligatoire ?

Alors qu’il y a peu de temps il faisait parti, avec le grand-livre et le livre-journal, des documents obligatoires à tenir dans une entreprise, sa tenue n’est plus obligatoire depuis quelques années.

Ainsi, les sociétés ayant ouverts leur exercice comptable au 1er janvier 2016 n’ont plus comme obligation de le réaliser. Attention toutefois, même si la tenue du livre n’est plus obligatoire, la réalisation d’un inventaire annuel le reste. Il permet de s’assurer que les actifs figurant au bilan de la société sont bien réellement présents dans l’entreprise. Il est donc obligatoire de compter tout le stock de l’entreprise au moins une fois par an.

Comment tenir le livre d’inventaire ?

Il peut être réalisé en version papier ou en version informatique. Pour des raisons pratiques, il est beaucoup plus simple de le tenir en version informatique. Il peut alors être interfacé avec le logiciel de comptabilité et reprendre directement les données de l’inventaire.

Quelles sont les informations figurant dans le livre d’inventaire ?

Pour chaque élément de l’actif et du passif, la quantité et la valeur à la date d’inventaire doivent être mentionnées ainsi qu’une description du bien concerné. La valeur à la date d’inventaire est la valeur réelle du bien, c’est-à-dire la valeur qui tient compte de l’état d’usure et d’obsolescence du bien. Les principaux éléments de l’actif et du passif qui doivent y figurer sont :

  • Immobilisations : ce sont les investissements réalisés par la société, dans le but de réaliser sa production ou ses services. Ils sont de trois natures différentes :
    • Corporelles : il s’agit des immobilisations matérielles comme le matériel informatique, de bureau, les machines, le terrain, les constructions…
    • Incorporelles : il s’agit des immobilisation immatérielles comme le fonds de commerce, le droit de bail ou les logiciels :
    • Financières : ce sont principalement les titres de participation de l’entreprise ;
  • Stocks : ils peuvent être de plusieurs natures : produits finis, semi-finis, emballages, matières premières…
  • Créances : il s’agit des sommes dues à l’entreprise par les clients ;
  • Dettes : il s’agit des sommes dues par l’entreprise à ses fournisseurs.
Donnez une note à cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.