Saisir une écriture de paiement chez le client

La comptabilité a bien des mystères et il est essentiel de comprendre comment elle fonctionne pour passer des écritures comptables. Ainsi il faut savoir que les achats, ou les ventes, s’enregistrent en deux temps. Il faut d’abord saisir la dette, ou la créance, puis le paiement. Les écritures d’achats et de ventes vont différer que l’entreprise soit soumise ou non à TVA. En revanche, en ce qui concerne le règlement, il n’y a pas de différences de traitement comptable.

Rappel : comptabilisation de l’écriture d’achat

Saisir une écriture de paiement chez le client vient régler la dette que l’entreprise cliente avait vis-à-vis de son fournisseur. L’écriture d’achat est la suivante (avec TVA) :

DébitCrédit
401xxx (compte fournisseur)Montant TTC
6xxxxx (achat)Montant HT
445660 (TVA déductible)Montant TVA

Saisir une écriture de paiement chez le client

Le principe de comptabilisation du règlement est le même pour une facture avec ou sans TVA puisque la totalité du montant TTC est réglée. Le règlement peut se faire en espèce, par chèque, par virement ou par effet de commerce . Voici comment saisir une écriture de paiement chez le client.

Via le compte de caisse

Lors du paiement en espèce à un fournisseur, l’écriture à saisir en comptabilité est la suivante :

DébitCrédit
401xxx (compte fournisseur)Montant TTC
530 (caisse)Montant TTC

A noter que les paiements en espèce en BtoB (business to business) sont assez rares et que les paiements par chèque ou par virement bancaire sont plus fréquents. En BtoC (business to consumers), c’est beaucoup plus commun. D’ailleurs, il est souvent essentiel dans ce cas de se doter d’un logiciel de caisse, interfacé avec le logiciel comptable, afin de permettre un enregistrement automatique des règlements.

Via le compte de banque

Les paiements par chèque ou par virement bancaire transitent par le compte de banque. L’écriture à passer chez le client est la suivante :  

DébitCrédit
401xxx (compte fournisseur)Montant TTC
512 (banque)Montant TTC

A noter qu’il sera essentiel de réaliser fréquemment des rapprochements bancaires. Ils permettront de comparer le solde en banque dans la comptabilité de l’entreprise (compte 512) et le solde indiqué par la banque. Des écarts peuvent exister (oublis, erreurs, décalage dans les dates), qu’il conviendra de solutionner.

Via le compte d’effets de commerce

La comptabilisation d’un paiement par effet de commerce (lettre de change ou billet à ordre) se fait en plusieurs étapes : il faut d’abord saisir l’effet puis saisir son paiement.

L’écriture de création de l’effet est la suivante : 

DébitCrédit
401xxx (compte fournisseur)Montant TTC
403xxx (fournisseurs – effets à payer)Montant TTC

L’écriture de paiement est la suivante :

DébitCrédit
403xxx (fournisseurs – effets à payer)Montant TTC
512 (banque)Montant TTC

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !