Les mompreneurs

Tout droit venu des Etats Unis où elles se comptent par millions, le phénomène des mompreneurs (ou mampreneurs en français) a vu le jour en France ces dernières années. Il s’agit de mères qui décident de créer leur entreprise, souvent au moment de la naissance de leur enfant. Elles profitent alors de leur période de congé maternité pour réfléchir à leur choix de vie, penser le projet, et entamer les démarches de création.

Qui sont-elles les mompreneurs ?

Les mompreneurs sont des mères entrepreneurs et chefs d’entreprises. Elles ont décidé de concilier vie personnelle et vie professionnelle en créant leur entreprise.

Ce sont souvent des femmes :

  • Jeunes (entre 25 et 40 ans) ;
  • Diplômés et cadres ;
  • Enceintes ou avec des enfants en bas âge.

Beaucoup d’entre elles profitent ainsi de leur période de congé maternité comme d’un moment de réflexion. Elles sont alors incitées à se lancer dans l’entrepreneuriat.

En effet, de nombreuses femmes enceintes ou avec des enfants en bas âge ne se sentent plus à l’aise dans un travail salarié à cause des contraintes difficilement conciliables avec les jeunes enfants. Travailler à 80% pour avoir le mercredi, partir du travail avant 18h, s’absenter à cause d’un enfant malade sont parfois des freins à la promotion.

Devenir mompreneurs permet à ces femmes de concilier réussite en affaires et bonheur familiale.

Pourquoi un tel phénomène ?

Ce statut n’est pas nouveau mais aujourd’hui les femmes entrepreneurs ont décidé de se regrouper. Ainsi, se multiplient sur la toile des associations, blogs et forums dédiés à ce sujet. Des groupes facebook se sont constitués et certaines se rencontrent lors de « mamcafé » ou lors de conférences. Certaines de ces associations organisent même des concours de « mompreneurs » de l’année.

Voici quelques réseaux de mompreneurs :

Le phénomène est boosté par l’arrivé du statut d’auto-entrepreneur. Il permet à ses femmes de se lancer facilement dans l’aventure en raison de la simplicité des formalités de constitution. Mais toutes les mompreneurs ne se lancent pas qu’en auto-entreprise. En effet, cette forme juridique est l’idéal pour tester un produit ou un service ou comme activité complémentaire.

Si la créatrice prévoit plus grand, séparer le patrimoine de l’entreprise de son patrimoine ou avoir des associés, elle peut se lancer en société : SARL ou EURL, SAS ou SASU…Entre les deux, il existe des formes intermédiaires comme l’entreprise individuelle ou l’EIRL.

Que font les mompreneurs ?

Elles entreprennent généralement dans des domaines comme la puériculture, la beauté et les soins, la décoration, la mode ou les loisirs. Certaines commercialisent sur Internet leurs produits faits main et quelques unes ont ainsi rencontré un succès inespéré. D’autres préfèrent se lancer dans le domaine dans lequel elles travaillaient auparavant.

Donnez une note à cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.