Recruter un stagiaire : pourquoi? comment?

Les stagiaires permettent, grâce aux nouvelles compétences qu’ils apportent à l’entreprise, d’avoir un œil nouveau. Leur recrutement est ainsi intéressant pour l’entreprise d’autant plus que la procédure est plus simple que pour l’embauche d’un salarié. Leur faible coût en fait aussi un argument de poids pour qui hésite à en recruter. Toutefois, il ne faut pas voir dans le stagiaire une main d’oeuvre efficace et bon marché. Il est là pour apprendre et certaines règles doivent être respectées.

Pourquoi recruter un stagiaire ?

Les missions

Il est nécessaire de définir les missions que le stagiaire réalisera quand il sera dans l’entreprise. Il ne faut pas uniquement recruter un stagiaire pour dire qu’on recrute un stagiaire : il doit être utile à l’entreprise. De plus, aux yeux de la loi, il ne faut pas que le stagiaire soit recruté pour remplacer un salarié absent, pour occuper un emploi permanent ou saisonnier ou en cas d’accroissement d’activité.

Pour ces missions, il faudra recruter un salarié en CDD (contrat à durée déterminée) ou en CDI (contrat à durée indéterminée). Les missions du stagiaire doivent avoir un but pédagogique. Sur le long terme, faire venir des stagiaires en entreprise peut être une stratégie de recrutement efficace. Le stagiaire est ainsi déjà formé aux méthodes de l’entreprise.

Le coût

On ne va pas se mentir, de nombreuses entreprises cherchent à recruter un stagiaire ou des stagiaires pour le faible coût que cela représente. En effet, en dessous de 2 mois d’activité, il n’est pas obligatoire de verser une gratification au stagiaire. Au-delà de 2 mois d’activité, la gratification minimale à verser au stagiaire s’élève à 504€ par mois. Il n’y a pas de charges sociales sur cette rémunération. Si la gratification dépasse le montant minimum, seule la fraction excédentaire est soumise à cotisations.

Attention toutefois, on a trop tendance à négliger le temps de formation qui représente un coût indéniable.

Comment recruter un stagiaire ?

Les formalités d’embauche sont beaucoup plus simples pour recruter un stagiaire que pour recruter un salarié en CDD ou en CDI. Ainsi, il n’y pas de contrat de travail ou de déclaration préalable à l’embauche à réaliser. Il suffit de signer une convention de stage bien souvent rédigée par l’établissement où le stagiaire effectue ses études. Il s’agit d’une convention tripartite, signée par l’entreprise, le stagiaire et l’établissement scolaire. Elle précise notamment les dates de début et de fin, la durée du temps de travail, les modalités d’absence et le montant de la gratification. Y seront également renseignés des éléments à visée pédagogique : nom du maitre de stage, liste des missions prévues, conditions d’encadrement…

En ce qui concerne la recherche de stagiaire, il semble plus facile de trouver un stagiaire qu’un salarié : de nombreux stages se trouvent par piston ou grâce à des candidatures spontanées. Toutefois, si le stagiaire est là pour une longue durée, il pourra être intéressant de consacrer plus de temps à son recrutement.

Comme pour le recrutement d’un salarié, il faudra au préalable bien définir les missions et le profil recherché, poster l’annonce sur un site spécialisé dans le secteur d’activité de l’entreprise, sur un site spécialisé dans la recherche d’un stagiaire ou sur les sites d’école et d’université. Ensuite, il faudra faire le tri dans tous les CV et lettres de motivation reçus puis rencontrer en entretien les candidats retenus. Il est aussi possible de participer à des forums et des salons pour se faire connaitre auprès des stagiaires. Enfin, dernière solution, passer par un cabinet de recrutement spécialisé dans les stagiaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.