Devenir antiquaire-brocanteur

Les antiquaires-brocanteurs sont des professionnels qui achètent et revendent des objets usagés. Ils peuvent aussi parfois être amenés à les réparer et les mettre en valeur. A noter la distinction entre les deux métiers, l’antiquaire vend avec garantie en authentifiant les biens alors que le brocanteur vend sans garantie. Comment devenir antiquaire-brocanteur ? Quelles sont les formalités à effectuer pour créer une entreprise ou une société dans ce secteur ? Quelles sont les autres démarches à réaliser pour pratiquer cette activité ?

Comment devenir antiquaire-brocanteur ?

Aucun diplôme n’est requis afin de devenir antiquaire-brocanteur. Il doit toutefois avoir certaines connaissances en matière de meubles, de tableaux, de métaux…Il doit aussi être un bon négociant et un bon vendeur. Bien entendu, afin d’être antiquaire, il est nécessaire d’avoir de solides connaissances en matière d’histoire de l’art. Certains diplômes permettent de se former correctement : licence professionnelle antiquaire-brocanteur, diplôme d’État de négociateur en objets d’art et de décoration, formation aux métiers du marché de l’art…

De plus, s’il est amené à effectuer des réparations sur les objets qu’il vend, il relève de la chambre des métiers et non plus de la chambre de commerce et d’industrie. Il doit donc, à ce titre, effectuer un stage de préparation à l’installation.

Quelles sont les formalités de création à réaliser afin de devenir antiquaire-brocanteur ?

Afin de devenir antiquaire-brocanteur en indépendant, il faut créer sa société ou son entreprise. Il est en effet possible d’exercer son activité sous forme d’entreprise (entreprise individuelle ou EIRL) ou sous forme de société (EURL, SARL, SA, SAS, SASU…). Dans le premier cas de figure, le patrimoine personnel est confondu avec le patrimoine professionnel sauf en EIRL où la distinction entre les deux est possible. A noter également que les formalités de création sont plus simples en entreprise. La création sous forme de société permet de pouvoir s’associer.

Les formalités de création d’une société sont les suivantes :

Quelles sont les autres démarches à réaliser afin de devenir antiquaire-brocanteur ? 

Afin de devenir antiquaire-brocanteur, il faut également :

– Réaliser une demande d’inscription sur le registre des revendeurs d’objets mobiliers. Le récépissé devra être conservé en cas de contrôle. Cette déclaration indique :

  • L’identité du professionnel (nom, prénoms, date et lieu de naissance, nationalité, adresse) ;
  • Le nom de la société et son statut ;
  • Le lieu d’installation de l’établissement ;

Les documents suivants doivent y être joints :

  • L’extrait Kbis : sorte de carte d’identité de l’entreprise, il est reçu une fois que toutes les formalités de création ont été effectuées et que la société est immatriculée ;
  • La photocopie de la pièce d’identité du dirigeant.

– Réaliser une déclaration de détention de métaux précieux (or, argent, platine) le cas échéant.

– Tenir un registre de police, aussi appelée registre de brocante.

Cet article sur la gestion d’un magasin d’antiquité ou d’une brocante pourrait vous intéresser ainsi que cet article sur la création d’un dépôt-vente

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.