Ouvrir un restaurant traditionnel ou rapide ?

Quand on souhaite créer un restaurant, on peut se demander s’il vaut mieux ouvrir un restaurant traditionnel ou rapide. Quelles sont les différences entre les deux ? Quelles sont les démarches à réaliser dans un cas comme dans l’autre ? Voici des réponses qui vous aideront peut-être à choisir le type de restaurant à ouvrir. 

Les différences entre restaurant traditionnel ou rapide

Un restaurant traditionnel est un établissement qui sert des repas à consommer uniquement sur place.

Un restaurant rapide/vente à emporter sert des repas d’aliments conditionnés dans des emballages jetables à consommer sur place ou à emporter. La vente se fait directement au comptoir ou en livraison immédiate, sur un stand, un marché ou en magasin. On peut bien entendu citer dans cette catégories les chaines de fast-foods, certaines pizzerias ou encore les kebabs. Les food-trucks sont aussi classés dans cette catégorie.

Les différences au niveau du business modèle  

Les investissements, les charges et les revenus ne sont pas les mêmes dans un restaurant traditionnel que dans un restaurant rapide/vente à emporter :

  • Les investissements sont en général plus lourds dans un restaurant traditionnel : la surface est plus grande que dans un restaurant rapide et une attention toute particulière doit être portée à l’agencement et à la décoration du restaurant ;
  • Les charges sont également généralement plus importantes dans un restaurant traditionnel : comme la surface est plus grande, les loyers sont plus élevés. Il faut aussi plus de personnel, notamment des serveurs en salle, alors que les restaurants rapides n’en ont pas besoin ;
  • Les revenus sont différents entre les deux : le restaurant traditionnel est davantage dans une logique de prix que de volume : le panier moyen est plus élevé mais le nombre de clients est plus faible. C’est l’inverse dans un restaurant rapide : le nombre de clients est plus élevé mais le panier moyen moins élevé.

Les démarches à réaliser pour ouvrir un restaurant traditionnel ou rapide

Les démarches sont quasiment les mêmes qu’il s’agisse d’ouvrir un restaurant traditionnel ou un restaurant rapide/vente à emporter. Il faut ainsi :

  • Créer la société et réaliser les démarches associées :
    • Rédiger les statuts ;
    • Publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ;
    • Déposer le capital en banque
    • Remplir le document M0 ;
    • Rédiger une attestation de non condamnation et de filiation ;
    • Choisir les options fiscales : impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés, régime d’imposition et régime de TVA;
    • Rédiger un acte de nomination pour le premier dirigeant afin d’éviter de le nommer dans les statuts ;
    • Remplir un registre des bénéficiaires effectifs ;
    • Compléter la liste des souscripteurs d’actions pour une SAS, SASU, SA ;
    • Fournir les pièces justificatives (copie de la pièce d’identifié du ou des gérants, justificatif de domicile…)
    • Déposer les documents au CFE.
  • Obtenir une licence afin de pouvoir vendre des boissons alcoolisées ;
  • Effectuer une déclaration d’ouverture auprès des services vétérinaires de la préfecture un mois avant l’ouverture ;
  • Transmettre une déclaration administrative à la mairie 15 jours avant l’ouverture.

L’ouverture d’un restaurant rapide/vente à emporter si l’activité englobe également la vente ambulante devra respecter d’autres règles :

  • Obtenir une carte permettant d’exercer une activité ambulante si l’activité est exercée dans une autre commune que celle de l’établissement principal ;
  • Obtenir une autorisation d’occupation temporaire du domaine public.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.