Les honoraires de l’expert-comptable

Les honoraires de l’expert-comptable sont libres. Il n’existe pas de règles fixés par la loi ou le code de déontologie. Le tarif varie en fonction du volume de travail. Les éléments à prendre en compte sont généralement la taille de l’entreprise, son chiffre d’affaires, le nombre d’écritures, la nature de l’activité, le régime d’imposition et, le nombre de salariés. En prenant en compte tous les éléments, l’expert-comptable peut fixer ses honoraires sur une base forfaitaire ou selon le temps réellement passé sur le dossier.

Le calcul des honoraires de l’expert-comptable

Un expert-comptable calcule ses honoraires en fonction du nombre d’écritures qu’il a à passer chaque année et des déclarations à réaliser.

Ainsi, le montant des honoraires varie en fonction de plusieurs critères :

  • Chiffre d’affaires de l’entreprise ;
  • Nature de l’activité : un commerçant aura relativement plus d’écritures qu’un consultant. Ainsi, le commerçant aura des mouvements relatifs aux ventes et aux achats, à la caisse, au stock et aux immobilisations. Le consultant, à l’inverse, aura peu de factures fournisseurs et clients, peu d’immobilisations et d’amortissements et quelques notes de frais ;
  • Régime fiscal et régime de TVA : une entreprise en franchise de TVA demandera moins de travail, car l’expert-comptable ne réalisera pas de déclarations de TVA. De plus, une entreprise au régime réel simplifié de TVA demande moins de travail qu’une entreprise au régime réel normal de TVA. Dans le premier cas, l’expert-comptable réalisera quatre déclarations pré-remplies (car il s’agit d’acomptes). Dans le second il devra calculer et déclarer la TVA mensuellement ou trimestriellement. ;
  • Nature et régime d’imposition du résultat : impôt sur le revenu (BNC ou BIC) ou impôt sur les sociétés (régime réel simplifié ou régime réel normal) ;
  • Nombre de salariés pour la réalisation des fiches de paie, des déclarations sociales, des contrats de travail…
  • Difficulté du dossier : secteur d’activité particulier, connaissances à avoir, compétences à maîtriser…

Mais les honoraires varient aussi en fonction du cabinet en lui-même, de sa notoriété et de son ancienneté.

Forfait ou temps passé

Les honoraires de l’expert-comptable peuvent être facturés au forfait ou au temps passé :

  • Sur la base d’un forfait : tous les éléments cités ci-dessus seront pris en compte pour déterminer le montant du forfait annuel. Il sera révisé la première année, et les suivantes, en comparant le forfait au temps réellement passé. Il peut aussi arriver que si le temps consacré au client est beaucoup plus élevé que le forfait, l’expert-comptable demande une revalorisation pour l’année écoulée ;
  • Sur la base du temps passé : chaque fois qu’un collaborateur travaille sur le dossier du client, il devra l’indiquer. Cela permettra de savoir qui a travaillé sur le dossier, combien de temps et pour quelles tâches. Le coût horaire variera en fonction du collaborateur (comptable junior, comptable senior, conseiller en création d’entreprise, expert-comptable…) ;
  • Sur un forfait régularisé : il s’agit d’un mélange entre forfait et temps passé. Des acomptes sont demandés chaque mois ou chaque trimestre, sur une base forfaitaire. A la fin de l’année une déclaration récapitulative est effectuée faisant la différence entre le temps réellement passé et les acomptes déjà versés.

Les prestations qui correspondent au tarif de l’expert-comptable

Les prestations des experts-comptables dépendent de ce que l’entreprise désire et là aussi influe sur le montant des honoraires :

  • Pour une prestation basique, c’est à dire le plus souvent une comptabilité faite en ligne et peu de chance que l’entreprise rencontre le comptable, le tarif peut commencer à moins de 1 000€ à l’année ;
  • Une prestation plus complète : tenue de la comptabilité et réalisation des déclarations fiscales et comptables coûte pour une petite entreprise sans salarié entre 1 500 et 2 000€ par an ;
  • Pour une prestation « haut de gamme » englobant la tenue de la comptabilité, la réalisation des déclarations comptables, fiscales, sociales et juridiques ainsi que les conseils quant à la gestion de l’entreprise, les prix peuvent grimper, toujours pour une entreprise de relative petite taille, jusqu’à 3000€ – 4000€ l’année.

Dans tous les cas, il est essentiel, lors de la recherche d’un expert-comptable de comparer les tarifs. Ils peuvent en effet être très variables d’un cabinet à l’autre, le taux horaire pouvant aller de 50€ à 250€.

Ce qui ce cache derrière les honoraires de l’expert-comptable

Afin d’être en mesure d’appréhender les honoraires de l’expert-comptable, il faut bien comprendre son rôle. L’expert-comptable a derrière lui 8 années d’études, et souvent une certaine expérience. De plus, il doit se tenir à jour de toutes les nouveautés comptables, fiscales, sociales…

Il a avec lui toute une équipe de collaborateurs : comptables s’occupant de la saisie des écritures, juristes spécialisés en droit du travail, en droit fiscal, en droit des sociétés, conseillers en création d’entreprise…Il doit donc payer des charges fixes relativement importantes comme les salaires et les charges sociales ou la location des bureaux.

En outre, l’activité d’expertise comptable est réglementé. Des frais de fonctionnement spécifiques sont liés : assurance responsabilité civile, cotisations ordinales…Il faut également savoir que le métier est soumis à des règles déontologiques. Ainsi, il ne peut pas demander des honoraires trop élevés ou trop faibles, sous peine de se faire sanctionner.

Négocier les honoraires de l’expert-comptable

Il ne faut pas hésiter à négocier les honoraires d’un expert-comptable en début d’activité. Vous pouvez lui demander un tarif plus faible pendant les premiers mois le temps que l’entreprise se lance. De son côté, il aura de toute façon aussi moins de travail.

Une lettre de mission est signée au moment où les deux parties se mettent d’accord sur la mission. Elle est ensuite reconduite tacitement d’années en années. Avant chaque renouvellement, vous pouvez faire un point pour savoir si les honoraires sont toujours adaptés (lui c’est ce qu’il fait de son côté). Si l’activité est plus faible que prévu, vous pouvez lui demander un petit geste. Il en va de même si vous parrainez un ou plusieurs clients.

Vous pouvez également faire des économies sur les honoraires en étant organisé et en réalisant une partie du travail vous même. En effet, tout le temps que le comptable passera à chercher les factures et à les saisir sera du temps qui vous sera refacturé in fine. Afin de réduire le tarif de l’expert-comptable, et en fonction de la façon dont le cabinet travaille, vous pourrez :

  • Ranger correctement les pièces comptables dans des classeurs adaptés ;
  • Pré-saisir les factures ;
  • Transmettre les documents demandés en temps et en heures.

Les PME peuvent même choisir d’embaucher un comptable qui se chargera de toutes les missions de saisie et qui laissera les missions de révision des comptes et d’établissements des comptes annuels (bilan, compte de résultat et liasse fiscale) à l’expert-comptable.


Cet article pourrait vous intéresser :

Choisir un expert-comptable

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.