Créer un salon d’esthétique ne s’improvise pas : il faut l’expérience ou le diplôme adéquat, il faut connaître les démarches, avoir les compétences nécessaires et connaître les normes relatives à la gestion du salon.

Créer un salon d’esthétique : l’expérience et le diplôme

Afin de créer un salon d’esthétique, le gérant, son conjoint collaborateur ou un de ses salariés doit avoir les qualifications ou l’expérience nécessaire :

  • Il doit avoir un CAP, un BEP ou un diplôme équivalent ou supérieur dans le domaine esthétique ;
  • Ou il doit avoir une expérience de trois ans dans le secteur.

La création d’un salon d’esthétique relève de la chambre des métiers. A ce titre, le gérant doit suivre un stage de préparation à l’installation avant de créer son entreprise.

Créer un salon d’esthétique : franchisé ou indépendant 

Le créateur d’un salon d’esthétique peut choisir d’être franchisé ou indépendant.

S’il choisi d’être en franchise, il bénéficie de l’aide et du soutien du franchiseur via la notoriété de la marque. En revanche il devra verser au franchiseur un droit d’entrée et des royalties.

Le créateur indépendant aura quant à lui plus de liberté dans la gestion de son salon.

Créer un salon d’esthétique : les démarches

Le créateur d’un salon d’esthétique devra choisir la forme juridique qui lui semble la meilleure compte tenu de ses attentes : entreprise individuelle, EIRL, SARL, SAS

Puis, il devra déterminer les besoins de financement. En effet, un salon d’esthétique demande des investissements (fonds de commerce, matériel…). Il faut donc parfois demander un prêt bancaire et solliciter d’autres aides à la création.

Le coût pour ouvrir un salon de coiffure est de 83,96€ de frais greffe, de 125€ pour la chambre des métiers et d’environ 200€ pour effectuer le stage d’initiation à la gestion.

Simplifiez vos démarches de création de société Créer ma société

Créer un salon d’esthétique : les compétences du gérant

Le gérant du salon de coiffure doit avoir de nombreuses compétences. Outre ces capacités techniques dans le domaine esthétique, il doit posséder les compétences d’un entrepreneur et d’un gestionnaire. Gérer un salon de coiffure demande en effet de pouvoir suivre l’activité, attirer de nouveaux clients, fidéliser les clients existants, gérer le personnel, suivre les dépenses, gérer les stocks et négocier avec les fournisseurs pour les achats.

Cet article sur la gestion d’un salon d’esthétique pourrait vous intéresser.

Créer un salon d’esthétique
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *