Les boutiques éphémères

Les boutiques éphémères ont le vent en poupe. De plus en plus de boutiques de ce genre s’installent en ville pendant des durées qui varient de quelques jours à quelques mois. Permettant de donner une vie à des boutiques inoccupées, les dirigeants y voient un moyen de faire parler d’eux ou juste d’écouler leur stock.

Quel est le fonctionnement des boutiques éphémères ?

Les boutiques éphémères consistent pour les marques à s’installer quelques temps dans des lieux inoccupés. La location de l’emplacement varie de plusieurs jours à plusieurs mois. Comme le nom l’indique, les marques n’ont pas vocation à s’installer durablement dans la boutique.

Quels sont les avantages ?

Etre plus proche des clients

L’avantage premier des boutiques éphémères est la proximité avec le client, dans un marché où les actes en points de vente physiques représentent encore la majorité des ventes malgré l’essor du e-commerce. Les boutiques éphémères sont donc un bon moyen de se rapprocher des clients pour les sites Internet de vente en ligne. Certaines pure players, c’est-à-dire vendant uniquement sur le web, y voient un moyen de s’implanter localement et de bénéficier ainsi des avantages du physique et du digital. Les clients peuvent alors voir les produits, les toucher et les essayer pour les commander éventuellement en ligne si le produit n’est pas disponible en stock. La boutique éphémère s’apparente alors à une sorte de showroom.

Ces boutiques s’inscrivent en plein coeur des stratégies de Store-to-Web. Elles visent à inciter le client en boutique à commander en ligne. Ainsi, certains freins à l’achat qui existent pour le commerce en ligne sont levés. Les clients peuvent voir la marchandise, payer sur place (évitant ainsi de communiquer les coordonnées bancaires sur Internet) et retourner le produit qui ne conviendrait pas plus facilement.

Tester le terrain

Ouvrir une boutique physique est un test grandeur nature avant de se lancer. Ouvrir un commerce, qu’il soit alimentaire, de produits de décoration, de prêt-à-porter ou même de service (restaurant, salon de coiffure, salon de beauté…) demande des investissements de départ importants. Il faut en effet souvent payer un droit au bail ou un pas de porte (sorte de droit d’entrée), puis aménager le local, installer le matériel et le mobilier…Il ne faut donc pas se tromper sur l’emplacement idéal (zone de chalandise adéquate, local de taille suffisante).

Ouvrir une boutique éphémère permet de tester le terrain, de connaitre la taille adéquate et l’emplacement rêvé pour attirer le plus de monde. Encore faut-il que les frais d’installation ne soient pas excessifs.

Avoir de nouveaux clients, et fidéliser les anciens

Les boutiques éphémères peuvent aussi permettre d’attirer l’attention et de faire parler de la marque. Une nouvelle boutique dans un quartier commerçant c’est parfois l’événement. On a envie d’y entrer pour voir ce qui y est proposé. On en parle ensuite à ses proches. C’est alors le moyen d’attirer des nouveaux clients. Quand le magasin fermera ses portes, la marque ou le commerce aura acquis une certaine notoriété qu’elle devra conserver. Elle devra tout faire pour garder les clients, via notamment les réseaux sociaux et le site e-commerce.

Enfin, les clients déjà existants vont aimer y faire un tour pour découvrir les nouveaux produits de la marque.

Réduire ses charges

Forcément, l’entreprise n’aura pas à payer un local commercial toute l’année, d’où une réduction des charges. Le prix au mètre carré de ces espaces est souvent réduit car ils vont être occupés entre deux locataires.

Concept store, pop up store, boutique éphémère, quelles différences ?

Concept store, pop up store, boutique éphémère sont trois termes désignant des magasins s’implantant dans des lieux de façon temporaire mais avec trois objectifs différents :

  • La boutique éphémère a simplement la prétention de s’installer temporairement dans un lieu pour vendre ses produits ;
  • Le concept store vise plutôt un objectif d’image ;
  • Le pop up store vise clairement à faire parler de lui. Il coûte alors bien plus cher qu’un simple magasin éphémère car il demande des frais de recherche, de marketing et d’animation. L’objectif est alors plus d’être visible que de vendre ses produits.

Comment ouvrir une boutique éphémère?

Si l’entreprise est déjà créée, l’ouverture d’une boutique éphémère ne nécessitera pas de formalités juridiques supplémentaires. Il faudra toutefois réaliser une étude de marché et une étude de concurrence afin de faire en sorte que la boutique éphémère rencontre le succès escompté :

  • L’étude de marché permet de connaitre le secteur, la clientèle, leurs besoins, leurs attentes…
  • L’étude de concurrence va s’intéresser aux acteurs présents (concentration (présence de gros acteurs dominant le marché ou non), nombre de concurrents, offre proposée, prix pratiqués…)

En outre, l’ouverture d’une boutique éphémère ne doit pas être décidée sur un coup de tête. Elle doit être inscrite dans le plan  marketing de l’entreprise.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !