La formation à la création d’entreprise

Devant les nombreuses démarches que requiert la création et/ou le reprise d’une entreprise, certains créateurs qui ne disposent pas de toutes les connaissances et les compétences, choisissent de suivre une formation. Même si elles ont toutes plus ou moins le même tronc commun, certaines formations à la création d’entreprise sont généralistes quand d’autres sont spécialisées par secteur d’activité (secteur artisanal, commercial, industriel, agricole, libéral…). Programme, déroulé, tarif, aides au financement et organismes…Petit tour d’horizon des formations à la création d’entreprise.

Quel est le programme d’une formation à la création d’entreprise ?

A quelque chose près, les programmes des formations à la création d’entreprise se déroulent de la façon suivante :

Idée et projet :

Formation à la création d'entrepriseL’objectif de cette entrée en matière est de :

  • Obtenir des informations générales sur la création d’entreprise ;
  • Définir l’idée de création ;
  • Passer du stade d’idée à projet ;
  • Analyser la faisabilité du projet ;
  • Evaluer les risques ;
  • Réfléchir à l’adéquation entre le porteur de projet et le projet (compétences, expérience, besoin d’aide) ;
  • Être informé sur les bases de la propriété intellectuelle.

Marché et concurrence :

Cette deuxième partie permettra de se focaliser sur le marché :

Préparer son activité :

Des deux premières parties découlera la préparation de l’activité :

Cadre juridique, fiscal, comptable et social :

Cadre financier :

Premier pas :

  • Trouver ses premiers clients ;
  • Comprendre les documents de relation commerciale (conditions générales de vente, contrat) ;
  • Connaitre les interlocuteurs de l’entreprise (SIE, URSSAF, RSI) ;
  • Réaliser des tableaux de bord et choisir les indicateurs ;
  • Eviter les erreurs de débutant ;
  • Identifier les ressources.

Pourquoi réaliser une formation à la création d’entreprise ?

Réaliser une formation à la création d’entreprise va permettre de combler les lacunes du créateur d’entreprise. En quelques jours, le créateur appréhendera les notions de base en matière de création et de gestion d’entreprise. Il évitera de tomber dans certains pièges comme les arnaques à la création d’entreprise ou le manque de trésorerie.

Elle permettra également de rencontrer des professionnels comme des avocats ou des experts-comptables qui pourront accompagner le créateur sur le long terme. Elle sera aussi l’occasion de se constituer un réseau et d’échanger avec les autres créateurs d’entreprise qui suivent la formation.

Enfin, les formations spécialisées par métier permettront au créateur de se perfectionner dans son secteur d’activité ainsi que de connaitre les normes et les réglementations applicables.

Quel est le coût d’une formation à la création d’entreprise et quels sont les financements possibles ?

Formation à la création d'entrepriseLe stage de préparation à l’installation (SPI), délivré par les chambres des métiers et de l’artisanat coûte 194€. D’autres formations ont des tarifs un peu plus élevés et coûtent quelques milliers d’euros. Toutefois, des financements sont souvent possibles afin que le créateur n’ait rien à débourser de sa poche :

  • CPF (compte personnel de formation), anciennement DIF (droit individuel à la formation) ;
  • Conseil régional ;
  • FSE (fonds social européen) ;
  • DIRECCTE (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) ;
  • Aide individuelle à la formation de Pôle Emploi si les autres dispositifs ne peuvent pas prendre en charge le projet de formation ;
  • AGECIF pour les entrepreneurs dans le domaine commercial, industriel et des prestations de services ;
  • Conseil de la formation, (fonds d’assurance formation pour les activités artisanales) ;
  • Fonds interprofessionnel de formation des professions libérales.

Quels organismes ?

Il existe de nombreux organismes dispensant des formations à la création d’entreprise. En voici les principaux.

5 jours pour entreprendre de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie)

Une des formations les plus connues est celle dispensée par les chambres de commerce et d’industrie (CCI). Elle s’intitule 5 jours pour entreprendre. Elle permet d’acquérir les compétences pour formaliser son projet de création d’entreprise. Son plus :  la délivrance d’une certification de compétences reconnue par l’Etat (si les résultats de l’évaluation sont concluants). Elle pourra être présentée aux financeurs en gage de sérieux

Stage de préparation à l’installation des chambres des métiers

Le stage de préparation à l’installation (SPI) était encore obligatoire pour les artisans il y a peu. Il ne l’est plus mais peut toutefois s’avérer bien utile pour les créateurs avec peu de connaissances dans le domaine.

D’une durée de 5 jours, il va permettre d’appréhender les bases de la création et de la reprise d’une entreprise artisanale. Il peut être effectué de façon dématérialisée, partiellement ou intégralement.

Il se clôture par un entretien individuel puis la délivrance d’une attestation de stage.

Formation à la création d’entreprise dans le domaine agricole

Cette formation va prendre en compte les spécificités d’une entreprise agricole : le travail avec le vivant, le régime fiscal, social ainsi que les formes juridiques propres aux sociétés agricoles, les acteurs dédiés au monde agricole (groupement d’intérêt économique, coopérative…), les enjeux environnementaux, socio-économiques…Il faudra s’adresser à la chambre d’agriculture du département ou contacter un point accueil installation.

Formation à la création pour les professions libérales

La formation est délivrée par l’ONIFFPL (office national d’information, de formation et de formalité des professions libérales).

Différentes formules existent pour aider à l’installation et à la création pour les professions libérales :

  • 5 jours pour entreprendre en libéral ;
  • Journée de l’entreprise libérale ;
  • 4 jours pour entreprendre en libéral ;
  • Journée du micro-entrepreneur ;
  • Journée de la création de l’entreprise libérale ;
  • Parcours 3 jours créateur d’entreprise libérale.

Ces formations s’adressent non seulement à ceux qui ont un projet de création d’entreprise libérale mais aussi aux entreprises créées depuis moins d’un an.

La formation des BGE (boutiques de gestion)

L’offre des boutiques de gestion en matière de formation est assez large et certaines thématiques sont proposées comme :

  • Stratégie commerciale – vente ;
  • Gestion – comptabilité – fiscalité ;
  • Ressources humaines – management ;
  • Digital – technologie – informatique ;
  • Marketing – communication ;
  • Innovation – RSE (responsabilité sociale et environnementale) – développement durable ;
  • Développement personnel.

Les BGE proposent des modules d’e-learning pour la formation à distance et comprennent également des rendez-vous individuels avec un conseiller.

Formation ADIE « je deviens entrepreneur »

La formation de l’ADIE (association pour le droit à l’initiative économique) qui s’intitule « je deviens entrepreneur » dure 35 heures sur une à deux semaines. Les ateliers sont limités à des groupes de 10 personnes.

La formation est prise en charge à 100% par les partenaires de l’ADIE, les collectivités et l’Etat.

Elle permet de bénéficier de l’ensemble des services de l’ADIE à l’issu de la formation : assurance professionnelle, prêt, coaching personnalisé…

Formation CEGOS

La formation à la création d’entreprise proposée par CEGOS dure 70 heures réparties sur 10 jours. Son prix est de 5 615€ mais elle peut être prise en charge dans le cadre du CPF. Elle permet d’obtenir le certificat du PCEE (permis de conduire de l’entrepreneur européen).

La formation s’articule autour de modules d’e-learning, d’un accompagnement de chaque participant par un consultant et de travaux de synthèse sous forme d’atelier.

Ecole française de l’entreprise

L’école française de l’entreprise permet d’apprendre à créer son entreprise, en ligne ou via des cours du soir et le samedi matin. Elle permet d’obtenir une certification reconnue par l’Etat en 2 à 4 semaines.

Les frais de la formation (1500€) peuvent être pris en charge par différents dispositifs, notamment le CPF. Si tout n’est pas couvert, une réduction est possible afin d’avoir un reste à charge nul pour le créateur.

Seule condition : participer à tous les cours et toutes les évaluations.

Cnam

Le Cnam est le conservatoire national des arts et métiers. Il s’agit d’un établissement d’enseignement supérieur dédié à la formation professionnelle tout au long de la vie. La formation à la création d’entreprise proposée ne nécessite pas de niveau spécifique. L’objectif est d’acquérir les connaissances nécessaires pour développer et entreprendre dans une petite organisation.

Comment choisir sa formation à la création d’entreprise ?

Le choix de la formation se fera selon plusieurs critères :

  • Le coût, d’autant plus si le créateur ne parvient pas à faire financer sa formation ;
  • Le nombre de participants à la formation : mieux vaut une formation en comité réduit afin d’être libre de poser des questions et de parler de son projet ;
  • La possibilité de suivre des modules en ligne ;
  • La durée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !