Les produits d’une entreprise

Dernière mise à jour le

Les produits d’une entreprise sont tous les revenus qu’elle génère. Au niveau comptable, ils se trouvent dans le compte de résultat. Ils engendrent une augmentation du résultat (les charges entraînent une diminution). On peut les classer en trois natures : d’exploitation, financiers et exceptionnels.

Ne pas confondre produits et encaissements

Un produit n’est pas forcement un encaissement et inversement, un encaissement n’est pas forcement un produit.

Le produit est une notion comptable, l’encaissement est un terme utilisé en trésorerie. Il se traduit par un flux financier qui va venir augmenter les disponibilités en banque ou dans la caisse. Le produit quant à lui ne va pas forcement avoir un impact au niveau de la trésorerie. Inversement, un encaissement ne se traduira par forcement par un enregistrement comptable en produit.

Par exemple, le remboursement d’un crédit de TVA n’est pas un produit même s’il correspond à une augmentation de la trésorerie. De même une reprise de provision ne correspond pas à un encaissement mais est considérée comme un produit.

=> Pour en savoir plus, consultez notre article « les produits encaissables et non encaissables ».

Comptabiliser un produit

Le produit est enregistré en comptabilité au moment où la facture de vente est saisie. L’écriture ne sera pas la même en fonction de si l’entreprise est soumise ou non à TVA.

Si elle l’est, l’écriture sera la suivante :

DébitCrédit
411xxx (compte client)Montant TTC
7xxxxx (vente)Montant HT
445710 (TVA collectée)Montant TVA

Si elle ne l’est pas, l’écriture sera la suivante :

DébitCrédit
411xxx (compte client)Montant TTC
7xxxxx (vente)Montant TTC

Il faut également faire attention à la temporalité et enregistrer le produit au bon moment. En effet, le principe comptable d’indépendance des exercices prévoit que les produits soient comptabilisés au moment de la livraison ou de l’exécution de la prestation de service.

C’est pourquoi des retraitements sont effectués au moment de la clôture des comptes :

=> Pour en savoir plus, consultez notre article « quand comptabiliser un produit et une charge? »

Les types

Les produits sont classés en 3 catégories. Ce sont les mêmes que celles utilisées en charges. On peut ainsi calculer les résultats d’exploitation, financiers et exceptionnels qui vont permettre d’en savoir plus sur la composition du résultat.

Les produits d’exploitation

Les produits d’exploitation comprennent :

  • Les prestations de services ;
  • Les ventes de produits finis ou de marchandises ;
  • Les subventions d’exploitation.

Il s’agit du type que l’on trouve le plus souvent quand on analyse le chiffre d’affaires de l’entreprise. Cette analyse est souvent passée au peigne fin. Il est en effet nécessaire de connaitre la composition du chiffre d’affaires et son évolution.

En comptabilité, ils sont enregistrés dans les comptes suivants :

  • 70 : vente de produits finis, marchandises et prestations de services ;
  • 71 : production stockée ;
  • 72 : production immobilisée ;
  • 73 : produits nets partiels sur opérations à long terme ;
  • 74 : subventions d’exploitation ;
  • 75 : autres produits de gestion courante.

Les produits financiers

Les produits financiers comprennent :

  • Les revenus de participation, revenus de titres immobilisés, de prêts ou de créances ;
  • Les revenus de valeurs mobilières de placement ;
  • Les escomptes obtenus ;
  • Les gains de change .

Ils sont en général peu élevés dans les entreprises. En effet, elles sont très peu à avoir une trésorerie suffisante pour en tirer des revenus.

En comptabilité, ils sont enregistrés dans les comptes 76.

Les produits exceptionnels

Les produits exceptionnels comprennent :

  • Les cessions d’éléments d’actif ;
  • Les quotes-parts de subventions d’investissement virées au résultat.

Ils doivent également être attentivement examinés. En effet, des cessions d’immobilisations trop importantes peuvent être le signe d’un désinvestissement de l’entreprise et d’une politique à court terme.

En comptabilité, ils sont enregistrés dans les comptes 77.

Estimer ses produits lors de la création

Il peut être assez difficile d’estimer les produits que l’entreprise aura une fois qu’elle sera créée. Il faudra alors utiliser plusieurs méthodes et réaliser plusieurs hypothèses. Une chose est sûre : il n’existe pas de bonnes ou de mauvaises méthodes. Il faut seulement que les chiffres soient réalistes et puissent être justifiés.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !