Le business plan en franchise

Quand on veut s’installer en franchise, il est quasiment obligatoire de rédiger un business plan. En effet, les montants d’investissement sont souvent assez élevés ce qui oblige à avoir recours à un emprunt bancaire. Le business plan est alors (en plus d’être un outil de travail) un document demandé par le banquier afin qu’il puisse étudier la solidité du projet. Il permettra de présenter le projet et de convaincre les interlocuteurs, notamment les investisseurs, de sa valeur et de son potentiel. Mais, le business plan en franchise est un peu différent des autres business plans. Il peut ainsi s’appuyer sur des chiffres connus par le réseau (chiffres remontés par les franchisés, perspectives du marché…).

Les sources d’information pour rédiger un business plan en franchise

Afin de rédiger le business plan, il faudra s’appuyer sur les documents fournis par le franchiseur, notamment sur le DIP (document d’information précontractuel) et le contrat.

C’est dans le DIP que seront indiquées toutes les informations concernant :

  • Le franchiseur ;
  • La description du concept, son histoire, le nombre de franchisés ;
  • Présentation du marché et de ses perspectives.

Dans le contrat, seront indiquées des informations essentielles à la réalisation des documents comptables et financiers du BP (compte de résultat prévisionnel, tableau de suivi de la trésorerie…). Y seront notamment indiqués le montant du droit d’entrée et des royalties ainsi que des informations permettant d’avoir une idée des dépenses (en fonction de la surface minimum du local, de l’emplacement…).

De plus, le franchiseur peut fournir une estimation assez précise du chiffre d’affaires et des charges en fonction des chiffres remontés par les franchisés similaires (surface et secteur géographique comparables par exemple).

Quelques éléments communs à toutes les franchises

Bien entendu, le business plan dépendra grandement du secteur d’activité (restauration, textile, bien-être…). Toutefois, on peut retenir certains éléments communs à toutes les franchises :

  • Droit d’entrée : compter entre 3K€ et 15K€ ;
  • Royalties : de 2% à 10% du chiffre d’affaires ;
  • Loyer, charges locatives, droit au bail ou fonds de commerce : tous ces éléments dépendent de l’emplacement et de la surface, qui sera à discuter avec le franchiseur ;
  • Agencement (installation, matériel, vitrine…) : en moyenne 50K€ (avec une variation qui va de 40K€ à 150K€) ;
  • Publicité, promotion, achat de matière première, stock, chiffre d’affaires : pour tous ces éléments, le franchiseur devrait avoir une estimation en fonction des chiffres remontés par les autres franchisés.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de la fédération française de la franchise.

Les différents éléments composant le business plan en franchise

Le business plan devra comporter un certain nombre de documents

Executive summary

Il présentera en une ou deux pages maximum le projet. C’est ce qui doit donner envie d’investir dans le projet puisque certains se contenteront de lire cette partie et feuilletteront le reste. Il indiquera les points clés du projet, une brève description du projet et de l’équipe, le business modèle et quelques chiffres significatifs.

Présentation du projet et du dirigeant

Seront indiqués dans cette partie la description du projet et les objectifs visés. Il peut aussi être intéressant d’indiquer les facteurs clés de succès de l’entreprise. Pour cela, il est nécessaire de réaliser une étude de marché et une étude de concurrence. C’est sur la base de ces deux documents que l’entreprise pourra connaitre ses points forts. Il peut aussi être intéressant d’indiquer dans cette partie les points clés de ces deux études, qui seront éventuellement ajoutées en annexe.

Le dirigeant pourra se présenter et expliquer ses compétences et ses qualités pour mener à bien le projet. Inutile de joindre ici le CV, qui pourra plutôt figurer en annexe, mais il sera intéressant de connaitre le parcours du dirigeant.

Documents financiers

Les documents financiers du business plan sont :

  • Le compte de résultat prévisionnel : il fera apparaître le résultat prévisionnel des trois premières années. Pour cela, seront listés les produits et les charges prévisionnels ;
  • Le bilan prévisionnel : il indiquera l’état du patrimoine de l’entreprise en fin de première année avec d’un côté ce qu’elle possède et de l’autre ce qu’elle doit ;
  • Le plan de financement initial : y seront indiqués les ressources de financement et les besoins ;
  • Le tableau de trésorerie prévisionnel : il présentera mois par mois pour la première année le solde de trésorerie calculé par différence entre les encaissements et les décaissements.

Les éléments étudiés par le banquier dans le business plan en franchise

Capacité à rembourser l’emprunt

Comme pour tous les projets de création, le banquier va s’intéresser en priorité à la faculté de l’emprunteur à rembourser sa dette. Il va ainsi étudier sa CAF (capacité d’autofinancement). C’est un indicateur de la capacité à dégager des ressources pour faire face aux besoins de financement. Il va également regarder si le créateur dispose de garanties ou de cautions pour s’assurer que sa dette soit bien remboursée. Il peut s’agir de garanties personnelles, de cautions délivrées par des sociétés de cautionnement ou de garanties bancaires octroyées par des organismes tiers.

Mais le banquier va également s’assurer que le montant des royalties à payer au franchiseur n’est pas excessif eu égard à ses revenus et ses remboursements d’emprunt.

Projet et porteur de projet

Il va aussi bien entendu s’intéresser au projet en lui même et au porteur de projet. Ses compétence et ses connaissances sont-ils en adéquation avec le projet? A t-il de l’expérience dans le secteur d’activité? Qu’est ce qui l’a poussé à créer sa société? Pourquoi avoir décidé d’ouvrir en francise? Autant de questions dont il faudra avoir la réponse, si ce n’est dans le business plan, au moins à l’oral lors de la rencontre avec le banquier.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !