Réaliser des prévisions de trésorerie

Réaliser des prévisions de trésorerie est essentiel pour chaque entreprise. Cela leur permet d’anticiper les risques de défaillance de paiement mais aussi de placer l’argent en cas d’excédent. Réalisées au moins une fois par an et réactualisées régulièrement, les prévisions de trésorerie sont réalisées à partir du compte de résultat prévisionnel et par conséquent du budget des charges et des produits.

Pourquoi réaliser des prévisions de trésorerie ?

Réaliser des prévisions de trésorerie est essentiel afin d’anticiper les situations d’insuffisance et d’excédent de trésorerie.

Dans le second cas, elle pourra trouver des placements sur le court terme afin de tirer profit de sa trésorerie excédentaire.

Dans le premier cas, l’entreprise devra trouver des solutions de financement afin d’éviter d’être en insuffisance, ce qui conduirait à ne pas pouvoir payer ses charges. Elle devra comprendre d’où viennent les gros décaissements. Il est essentiel de respecter un équilibre financier fondamental :

  • Les ressources à court terme doivent financer les besoins à court terme (le découvert éventuel et les dettes fournisseurs doivent financer le stock et les créances) ;
  • Les ressources à long terme doivent financer les besoins à long terme (les capitaux propres et les emprunts doivent financer les immobilisations).

Les solutions de financement à court terme

L’entreprise doit calculer son BFR (besoin en fonds de roulement). La formule de calcul est : créances + stocks – dettes. En cas de BFR positif, elle devra trouver des solutions de financement à court terme comme :

Les solutions de financement à long terme

Afin de financer ses investissements à long terme, l’entreprise devra :

Comment réaliser des prévisions de trésorerie ?

La réalisation des prévisions de trésorerie se fait à partir du compte de résultat prévisionnel et donc du budget du chiffre d’affaires et des charges. Il faudra à partir de ces éléments :

  • Recalculer les montants TTC : ce sont les montants à faire apparaître au niveau de la trésorerie. A l’inverse, les montants qui figurent dans le compte de résultat sont hors taxes ;
  • Déterminer le moment où le chiffre d’affaires sera encaissé et les charges décaissées. Il existe un décalage entre le moment de la comptabilisation et le moment du paiement en raison des délais de paiement des fournisseurs et des délais de règlement des clients. De même certaines taxes et impôts sont payés trimestriellement, semestriellement ou annuellement ;
  • Rajouter tous les mouvements financiers n’ayant pas d’impact sur le résultat. Il s’agit par exemple du remboursement des emprunts (seuls les intérêts sont comptabilisés en charges) ou du paiement de la TVA (il résulte en un décaissement mais ne figure pas dans les charges) ;
  • Ne pas y faire figurer les charges non décaissables et les produits non encaissables.

Quand réaliser des prévisions de trésorerie ?

Les prévisions de trésorerie doivent être réalisées annuellement en même temps que la réalisation du budget puis doivent être réactualisées régulièrement (dans l’idéal tous les mois ou tous les trimestres).

Exemple de tableau de trésorerie

 JanvierFévrierMars
Solde initial (1)
Produits encaissés
Augmentation de capital
Nouveaux emprunts
Apports en compte courant
Remboursement de crédits d’impôts   
Total encaissements (2)   
Achats de matières premières
Fournitures administratives
Loyers et charges locatives
Frais de déplacement
Intérêts et frais bancaires
Assurances
Frais de télécommunications
Publicité
Salaires et charges sociales
Nouveaux investissements
Remboursement d’emprunts
Impôts et taxes (dont TVA)
Total décaissements (3)   
Solde final (1) + (2) – (3)

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !