Ouvrir une entreprise sans argent

Ouvrir une entreprise sans argent est difficile mais n’est pas impossible. Il existe plusieurs moyens d’augmenter son apport mais aussi de réduire les besoins au démarrage. Bien entendu, cela dépendra aussi grandement de la forme juridique et de l’activité de l’entreprise. On ne pourra pas ouvrir un commerce sans apport. Il y aura des charges incontournables qu’il faudra financer. Il s’agit par exemple du paiement d’un droit au bail ou d’un pas de porte pour s’installer dans un local. Il faudra aussi l’agencer et acheter le stock initial. Mais il existe certaines façons de se faire aider quand on n’a pas ou peu d’apports. Enfin, un consultant qui travaille de chez lui ou chez un client aura beaucoup moins d’investissements de départ à réaliser. Voici certaines solutions pour ouvrir une entreprise sans apport.

L’importance du choix de la structure juridique adéquate pour ouvrir une entreprise sans argent

Certaines formes juridiques sont beaucoup moins coûteuses que d’autres.

Les frais de création

Ainsi, devenir auto-entrepreneur ne coûtera rien. Toutes les formalités se font en ligne sans un centime à débourser.

Il y a peu de frais de création pour l’entreprise individuelle ou l’EIRL. Il faudra compter un peu plus de 60€ de frais de greffe en cas d’activité commerciale. En cas d’activité artisanale, il faudra compter environ 150€ pour l’inscription à la chambre des métiers et 200€ de stage d’initiation à la gestion. A noter toutefois que depuis la loi PACTE, la réalisation de ce stage de préparation à l’installation n’est plus obligatoire.

En revanche, il faut compter au moins 300€ pour une SARL ou une EURL. Les frais incompréhensibles sont :

  • Les frais de greffe ;
  • Les frais d’enregistrement du registre des bénéficiaires effectifs ;
  • La publication de l’avis de constitution dans un journal d’annonces légales.

Il faudra aussi éventuellement rajouter à cela les frais de rédaction des statuts si elle est faite par un tiers comme un expert-comptable. Là encore, pour une activité artisanale, il faudra rajouter 200€ de stage d’initiation à la gestion (plus obligatoire).

Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez consulter notre article “Quels sont les frais à payer pour l’entreprise?”

Le capital

Les formes comme l’auto-entreprise, l’entreprise individuelle ou l’EIRL ne demandent pas de capital. La SARL, l’EURL, la SAS et la SASU n’ont pas de capital minimum imposé. Toutefois, vis à vis des tiers, il est souvent déconseillé de choisir de mettre 1€ de capital lors de la création. Deux solutions existent pour augmenter le capital sans pour autant augmenter les apports lors de la création :

  • Libérer une partie des apports à la création et le reste sur plusieurs années. Cela signifie qu’une entreprise avec un capital de 1 000€ va par exemple déposer 200€ en banque lors de la création puis 200€ chaque année jusqu’à la libération totale ;
  • Choisir un capital variable : le capital pourra ainsi varier dans certaines limites sans avoir à changer les statuts.

On peut donc trouver des solutions pour ouvrir une entreprise sans argent en choisissant une forme juridique adéquate.

Réduire les investissements initiaux pour ouvrir une entreprise sans argent

Une autre solution possible pour ouvrir une entreprise sans apport est de réduire les investissements initiaux en les décalant dans le temps. Il est ainsi nécessaire de réaliser un plan de financement initial et un tableau de trésorerie afin de déterminer les dépenses qui pourront être reculées de plusieurs mois. Vous pouvez ainsi en tout début d’exercice limiter au maximum le niveau de stock.

Il est également possible de remplacer l’investissement initial par un crédit bail ce qui libérera des financements utilisés. Au lieu d’être achetés par l’entreprise, les investissements seront acquis par une société de crédit bail. Celle-ci sera donc propriétaire des immobilisations. L’entreprise payera un loyer tous les mois afin de s’en servir et pourra éventuellement, à la fin du contrat de bail, en faire l’acquisition à un prix résiduel.

Trouver d’autres financements

Enfin, pour ouvrir une entreprise sans argent, il est possible d’élargir ses sources de financement. En effet, l’apport personnel n’est pas le seul financement : il est possible de demander un prêt bancaire, même s’il est vrai qu’il est difficile de l’obtenir sans apport initial. Il est également possible de faire appel à des business angels qui investiront directement dans le capital de l’entreprise. Mais là encore, sans un minimum d’apports de la part de ou des associés, il sera difficile de les attirer.

Augmenter l’apport du créateur

Il faut savoir que l’apport personnel n’est pas uniquement constitué de l’épargne personnelle du créateur : love money, prêt personnel, prêt d’honneur, concours à la création d’entreprise, crowdfunding, déblocage anticipé de l’épargne salariale sont autant de solutions possibles pour augmenter l’apport personnel. Faisons le point sur ces sources de financement :

  • La Love Money est l’argent que les proches vont investir dans la société. Ils pourront même dans certains cas bénéficier d’une réduction d’impôt pour souscription au capital des PME ;
  • Le crowfunding est l’argent prêté ou donné par les proches des proches ou même par de parfaits inconnus. Pour cela, il faut avoir un projet bien ficelé à leur présenter sur une plate-forme de financement participatif ;
  • Les prêts personnels sont des prêts octroyés aux créateurs et non à la société ;
  • Les prêts d’honneur s’obtiennent sur présentation d’un dossier et parfois passage devant un jury. Ils sont octroyés au porteur de projet et non à la société. Quelques organismes qui en octroient : Initiative France, Réseau entreprendre, France Active
  • Les concours à la création peuvent permettre d’augmenter les sources de financement mais il sont souvent versés plusieurs mois après la création de l’entreprise ;
  • Le déblocage anticipé de l’épargne salariale peut également augmenter l’apport. La création d’une entreprise est en effet un motif de déblocage accepté.

Le créateur peut également songer à créer la société avec d’autres associés ce qui lui permettra d’accroitre l’apport total.

Les aides permettant d’ouvrir une entreprise sans argent

En fonction de la situation du créateur d’entreprise, il pourra bénéficier d’aides à la création :

Enfin, une autre solution pour ouvrir une entreprise sans argent est de faire appel à l’affacturage afin d’encaisser au plus vite les premières factures des clients. Cela consiste à transmettre les factures des clients à une société spécialisée, ou à sa banque. En échange, elle réglera la facture sans attendre le délai indiqué sur celle-ci, moyennant une commission.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez vous à la newsletterEt téléchargez notre check-list du créateur d'entreprise !