Vous en avez marre de travailler pour quelqu’un et vous rêvez d’ouvrir un commerce ? N’ayez pas peur de vous lancer dans l’aventure et de préparer votre projet. Commencez par réfléchir au type de commerce que vous voudriez ouvrir et rédigez une étude de marché ainsi qu’un business plan afin de tout définir. Il faudra ensuite trouver l’emplacement et le local idéal. Vous devrez l’aménager et trouver les bons fournisseurs puis faire venir les clients une fois le commerce ouvert. Enfin, il faudra réaliser les démarches de création de la société ou de l’entreprise puis la gérer correctement, tant au niveau administratif, comptable, juridique que commercial.

Choisir le type de commerce à ouvrir

Ouvrir un commerce c’est vaste : il en existe des dizaines voire des centaines assez différents les uns des autres. Voici des exemples de commerce :

Réaliser une étude de marché et un business plan d’avant d’ouvrir un commerce

L’étude de marché

Peu importe le secteur choisi, une même étape revient : la réalisation d’une étude de marché. Il est en effet nécessaire de savoir s’il existe une demande non satisfaite dans la zone de chalandise choisie. Si c’est le cas, vous pourrez vous engouffrer dans ce créneau. Pour cela, il faudra bien connaitre la population et ses attentes.

Il faudra également réaliser une étude de concurrence afin de connaitre le nombre de concurrents et leur positionnement. D’autres acteurs déjà présents ne signifient pas qu’on ne peut pas ouvrir dans le même endroit car la demande peut être insatisfaite, que ce soit en termes de quantité, de qualité, de prix…

Le business plan

Souvent, quand on veut ouvrir un commerce, les investissements de départ sont importants. Il faut en effet généralement anticiper les dépenses suivantes :

Il faudra alors trouver des financements : apport personnel, recherche d’associés pour augmenter les fonds, recours à un prêt bancaire, subventions…

Les investissements et les financements devront apparaître dans le plan de financement initial qui est un élément constitutif du business plan.

Il faudra également rédiger :

Les formalités juridiques pour ouvrir un commerce

Nous l’avons vu, ouvrir un commerce demande des investissements importants et nécessite donc des financements conséquents. C’est pourquoi, il est déconseillé de choisir une forme juridique comme l’entreprise individuelle et encore plus l’auto-entreprise. Dans ces deux structures, le patrimoine personnel de l’entrepreneur n’est pas protégé en cas de dettes de l’entreprise.

L’EIRL permet de séparer les deux mais n’est pas adaptée si l’on veut s’associer.

Le mieux est donc d’ouvrir une société comme une EURL, une SARL, une SAS, une SASU…A noter toutefois que certains types de commerce nécessitent une forme juridique spécifique. C’est le cas par exemple du bureau de tabac qui ne peut être ouvert qu’en SNC ou en entreprise individuelle.

Les formalités juridiques pour ouvrir une société sont les suivantes :

  • Rédaction des statuts ;
  • Publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ;
  • Désignation du gérant dans un avis extra statutaire ;
  • Ouverture d’un compte en banque et dépôt du capital ;
  • Rédaction d’un avis de non condamnation et d’un avis de filiation ;
  • Envoi de ces différents documents, ainsi que de l’imprimé M0 et des pièces justificatives annexes, aux différentes administrations.

Les conditions préalables à l’ouverture d’un commerce

Dans la grande majorité des cas, il n’y a pas de conditions spécifiques à respecter pour ouvrir un commerce. Toutefois, dans certains secteurs, il faudra :

  • Justifier d’un diplôme et/ou d’une expérience dans le secteur. C’est le cas pour ouvrir une pharmacie ou une agence immobilière ;
  • Obtenir une licence. C’est le cas pour ouvrir un bar-restaurant ;
  • Avoir une garantie financière. C’est le cas pour ouvrir une agence de voyage.

Choisir un local

Le choix du local est important quand on ouvre un commerce, non seulement au niveau de la zone de chalandise, mais également en ce qui concerne l’emplacement exact et la taille.

Le local devra être suffisamment important pour pouvoir présenter toute la marchandise et entreposer le reste en stock. Il devra respecter les règles en matière d’établissement recevant du public (ERP) : règles de sécurité et d’accessibilité aux personnes handicapées.

Une fois le local trouvé, il faudra signer un bail commercial avec le propriétaire puis l’aménager. Il est important alors de bien déterminer les zones chaudes et les zones froides pour inciter les clients à acheter.

Ouvrir un commerce
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *